Red Light

Vidéo numérique

La rencontre de trois femmes blessées dans le quartier rouge d'Anvers, sur fond de meurtres et de prostitution forcée. Un thriller flamand nerveux porté par un trio impressionnant d'actrices, dont les créatrices de la série Carice van Houten et Halina Reijn.

 

Trois femmes se retrouvent prises dans le monde de la traite d’êtres humains et de la prostitution lorsque le mari d'Esther disparaît soudainement. Venues de milieux complètement différents, ces femmes vont avoir besoin les unes des autres pour se sortir du piège dans lequel elles sont tombées.

 

Les affranchies
Si l'enquête et le monde minutieusement documenté de la prostitution entre Belgique et Pays-Bas en constituent la toile de fond, Red Light raconte d'abord la rencontre fugace, mais décisive, de trois femmes blessées par l'existence, que leur solidarité va aider à cheminer vers elles-mêmes. Au fil des épisodes, elles gagnent en épaisseur et en complexité pour composer trois figures émouvantes, et parfois dérangeantes, de la solitude et de la marge, à contre-courant des clichés héroïques. La question de la maternité, qu'elle soit désirée, comme pour Sylvia et Esther (Carice Van Houten et Halina Reijn), ou au contraire insupportable, comme pour la plus jeune, Evi (Maaike Neuville), taraude chacune de ces prisonnières qui luttent, à l'aveugle, pour s'affranchir de leurs illusions comme de liens amoureux, familiaux et sociaux étouffants.

 

Révélée par "Black Book" de Paul Verhoeven en 2006, célèbre pour avoir incarné la mystérieuse Melisandre dans "Game of Thrones", Carice van Houten, à la fois actrice habitée par son rôle et cocréatrice de Red Light avec Halina Reijn, explique pourquoi la série a été construite autour de la prostitution dans un entretien exclusif à découvrir ici. 

 

Canneséries 2020 : prix special d’interprétation  
Nederlands Film Festival 2020 : meilleure série 

Consulter en ligne

Chargement des enrichissements...